Vous devez prochainement prendre un vol pour un déplacement professionnel ou personnel et vous ne savez pas comment gérer vos repas dans l’avion et votre alimentation pendant le vol ?

Voici quelques recommandations de Céline, grande voyageuse et Naturopathe.

repas à bord d'un avion
conseils nutrition avion

1 – Repas dans l’avion : pourquoi est-ce important ?

Chaque personne est unique et réagit différemment à une situation d’autant plus lorsqu’il est dans un avion.

Il est donc complexe de donner des indications valables pour tous !

Cependant certains conseils, concernant l’alimentation à bord d’un avion, sont de bonne augure pour la plupart des voyageurs.

Bien entendu cela dépend de la durée du vol (court-moyen ou long courrier), du décalage horaire, de l’état émotionnel (stress), de l’état de fatigue, du métabolisme et de l’état de santé en général…

Bon à savoir :

Une fois à bord d’un avion, la pressurisation de la cabine peut avoir quelques désagréments sur notre système digestif entrainant entre autre des ballonnements.

Du coup, il y a certains aliments qui peuvent fermenter que vous ne devriez pas manger avant et pendant le vol.

Les aliments trop riches sont aussi à mettre à l’écart !

L’altitude, le confinement et l’atmosphère peuvent affecter votre corps dans toutes sortes de façons : nausées, maux de tête, brûlures d’estomac, troubles du transit, malaises vagaux, angoisses…

En altitude, notre perception des odeurs est modifiée et celle du goût sucré et salé diminue de 30%.

En cause, l’atmosphère à l’intérieur des avions extrêmement sèche.

Dans certains cas, l’humidité à bord ne dépasse même pas les 12%. Dans ces conditions, votre odorat et votre goût sont totalement déroutés et donc les aliments que vous mangez à bord n’ont pas les mêmes saveurs que sur la terre ferme.

Les repas dans l’avion tiennent compte de cette particularité et leur préparation en sauce ne conviennent pas toujours à votre palais.

Pour toutes ces raisons il est important de « préparer » le volet alimentation de la même façon que vous préparez votre voyage.

La 1ère séance ZenAvion Coaching est gratuite et sans engagement ! Qu’attendez-vous pour nous contacter ?

2 – Que doit-on éviter de manger avant de prendre l’avion ?

On vient d’en parler, certains aliments sont préférables à bord d’un avion et d’autres sont déconseillés, notamment :

  • les crudités,
  • les fruits frais,
  • les légumineuses (lentilles, pois chiches, pois cassés, flageolets, haricots rouges…),
  • les fast- foods,
  • les fritures,
  • le poisson cru et fruits de mer,
  • les excitants alimentaires qui sont des substances qui excitent l’organisme pour créer une réaction physique ou psychologique en stimulant l’activité d’un système organique, comme le sucre, l’alcool, le tabac, et le café.
  • l’ail, l’oignon (pour les difficultés de digestion et l’haleine), les poivrons, les crucifères (chou-fleur, chou de Bruxelles…)

Cette liste peut vous paraître complexe, mais ne vous inquiétez pas, il reste encore de nombreuses alternatives…

3 – Les aliments à privilégier avant de prendre l’avion.

  • Les fruits et légumes cuits,
  • Les viandes blanches et poissons cuits,
  • Les sucres lents (pâtes, pomme de terre vapeur, quinoa, boulgour…),
  • Les fruits cuits (compotes)…

Pour parer à toute éventualité de désagrément digestif, vous pouvez consommer des gélules de charbon végétal. Demandez l’avis de votre médecin ou pharmacien avant d’ingérer des médicaments lors de vos déplacements en avion.

Le but étant de fatiguer son appareil digestif au minimum, de faire baisser son niveau de stress si nécessaire et de pouvoir se reposer pendant le vol.

4 – Alors que peut-on manger pendant le vol ?

Pour voyager les intestins en paix, tentez de manger léger ou, en tout cas pas davantage à bord de l’avion.

Car, on ne peut pas dire que voyager en avion engendre beaucoup de dépenses caloriques !

On ne choisit pas toujours son repas dans l’avion mais le poisson et la viande blanche sont à privilégier sur la viande rouge qui est un peu moins digeste.

Évitez les crudités pour ceux qui ont les intestins sensibles. Insistez sur la mastication.

Vous pouvez également vous munir :

  • D’une collation que vous embarquerez à bord : telles que des fruits secs, oléagineux, (noix, noisettes…), sandwich, biscuits, fruits, compotes.
  • Le chocolat noir est recommandé pour ses vertus anti stress et vous procurera un moment de plaisir.
  • Attention, selon la destination, les produits frais (charcuteries, fromages, fruits …) venant d’autres pays sont interdits pour éviter les bactéries et les risques phytosanitaires. Il est prudent de vous renseigner auprès de la compagnie au préalable.
  • D’une bouteille d’eau personnelle que vous achèterez après le passage des contrôles de sécurité et qui vous permettra de vous hydrater à votre guise sans avoir à attendre les passages de boisson durant le vol par le personnel naviguant.

5 – Mon conseil homéopathie :

Ma petite astuce est de vous munir d’un mouchoir en papier sur lequel vous déposez quelques gouttes d’huiles essentielles digestives :

  • L’huile essentielle de menthe poivrée agit sur les maux de ventre, les nausées et les ballonnements
  • L’huile essentielle de cumin facilite la digestion et favorise la sécrétion gastrique
  • L’huile essentielle de mandarine favorise le transit intestinal

Autre astuce également :

Certaines solutions homéopathiques peuvent réduire les ballonnements, l’éructation de l’estomac et les flatulences :

  • Nux vomica 10 DH
  • Lycopodium 8 D
  • Asa Foetida 4 CH

Attention, ici nous ne sommes pas des médecins. Ceci n’est qu’un conseil mais nous vous recommandons vivement de demander l’avis de votre pharmacien et/ou médecin avant d’ingérer des médicaments, même s’ils sont en vente libre.

6 – L’hydratation à bord d’un avion

Le savez-vous ?

Consommer de l’alcool en grande quantité pour dormir ou pour lutter contre le stress n’est pas une bonne idée !

En altitude, les effets de l’alcool sont multipliés par trois et cela ne calme en rien les peurs de l’avion, bien au contraire ! De plus il perturbe la qualité du sommeil et, à défaut, celui du repos.

Il est recommandé par contre de boire de l’eau régulièrement pour lutter contre la déshydratation, soit un litre par tranche de 5 heures de vol.

En plus cela vous force à utiliser les toilettes et donc à vous lever !

On peut boire du thé et des jus de fruits mais pas plus d’une ou deux prises par tanche de 5 heures de vol.

Un café pour celui qui a l’habitude d’en consommer permettra tout de même d’éviter la rétention d’eau, donc on peut en boire mais surtout pas en grande quantité.

Pourquoi ? Pour éviter ses vertus laxatives et les troubles physiques qui peuvent être très handicapants et souvent immédiats comme les vertiges, malaises, nausées, vomissements, contractions musculaires, insomnie…

7 – Derniers conseils pour vos repas dans l’avion !

La tenue vestimentaire : priorité au confort ! L’enjeu ?

  • Ne pas scinder votre ventre en deux, du coup il faut éviter tout ce qui serre à la taille.
  • Ne pas pâtir de la climatisation : pour éviter d’avoir froid ce qui agit entre autre sur la digestion (on se crispe), portez plusieurs couches : un tee-shirt, un pull et une étole.

Profitez d’avoir vos dates de vol pour prévoir, au moins un mois avant, une cure de vitamines, de minéraux (tels que magnésium, fer…) ou autre cure pour booster son immunité (spiruline, nigelle) ou cure detox (détoxifier son foie et/ou son corps) pour vous remettre d’aplomb, faire le plein d’énergie, booster son système immunitaire et profiter de votre voyage au maximum ! Les milieux confinés étant favorables à l’échange de virus…

Si vous êtes végétarien, si vous avez des préférences alimentaires ou si vous avez des allergies, vous avez la possibilité de commander, selon la compagnie aérienne et quelques jours avant votre vol, des repas spéciaux adaptés.

Sur les vols longs courriers, le repas et une collation sont la plupart du temps compris dans le prix du billet.

Sur les vols charters ou les courts et moyens courriers, des collations payantes sont souvent proposées. Mais rien ne vous empêche de monter à bord avec votre propre sandwich ou collation.

Pour les fumeurs, nous vous rappelons qu’il est interdit de fumer et de vapoter à bord des avions depuis le 1er janvier 2000. Utilisez des gommes à mâcher ou des substituts nicotiniques sous formes de patchs sur les vols longs courriers.

Emportez un kit brosse à dent et dentifrice bien utile pour se rafraichir l’haleine.

Enfin, pensez à faire une bonne nuit de sommeil la veille. Rien de pire que de commencer son vol en arrivant fatigué !

Découvrez tous nos meilleurs conseils pour ne plus avoir peur en avion ! À lire sans modération 😉 !

Cet article vous a plus ? Partagez-le sur Pinterest :

repas en vol : quels aliments ?
Conseils repas à bord d'un avion

Pin It on Pinterest

Share This

 

Faites-vous coacher en groupe !

 

Fini votre peur en avion grâce à nos séances de groupe.

Il y a certainement un rendez-vous près de chez vous, renseignez-vous !

 

Découvrez nos stages contre la peur en avion