La question de reprendre l’avion pour partir en vacances ou se déplacer pour motif professionnel malgré l’épidémie du coronavirus – Covid-19, se posera très prochainement pour plus de 70 % des Français. 

Cependant la crainte et la défiance des passagers pour les voyages en avion constitue un obstacle majeur, même quand l’épidémie sera vaincue.

Après la fermeture des frontières, la réduction de l’offre de liaisons aériennes, de nombreux voyageurs se posent des questions et sont angoissés au sujet de la reprise des vols et veulent savoir dans quelles conditions leur sécurité sanitaire sera assurée lors de leur voyage. 

Nous allons tenter d’y voir plus clair 

1 – Comment va s’organiser la reprise des vols ? 

Nous savons que de nombreux pays de la planète dont le nôtre a pris des mesures de restriction d’entrée et de sorties sur leur territoire allant jusqu’à la fermeture des frontières ou la mise en quarantaine des voyageurs étrangers. 

Certains pays ont suspendu leurs liaisons aériennes avec la France et il est difficile, aujourd’hui, de savoir avec précision quelles conditions seront fixées par les pays pour l’entrée sur leur territoire.

Afin d’organiser vos prochains déplacements en avion, l’IATA (l’association internationale du transport aérien) tient à jour la liste de toutes les restrictions et conditions d’accès. Pour plus d’informations, consulter le site de l’association internationale du transport aérien.

Après la réouverture  des frontières, la reprise sera progressive et se fera par étapes.

En France, les vols intérieurs pourraient reprendre en juin, malgré une saison estivale encore incertaine. La possibilité de passer ces vacances en France et dans les DOM TOM a été actée pour juillet et août. 

Cependant pour certains d’entre vous le stress s’installe, car on le sait maintenant les séjours à l’étranger semblent compromis pour cet été, à cause du Covid-19. 

Compte tenu de l’évolution de la pandémie, plusieurs stratégies sont à l’étude quant à la réouverture des frontières hors de l’Europe. Les médias ne manquent pas de communiquer à ce sujet, tenez-vous informé mais garder votre libre arbitre. 

Cabine avion long courrier - Zen'Avion Coaching
Peur de l’avion après le Covid-19 ?

2 – Quelles mesures de protection sanitaire dans les avions ?

Si vous avez la chance de pouvoir partir après ces longues semaines de confinement, sachez que de nombreuses protections sanitaires sont mises en place au sein des compagnies aériennes pour assurer votre santé et votre sécurité face au Covid-19.

Ne paniquez pas à l’idée de prendre votre vol, toutes les conditions sont réunies pour une sécurité maximum.

  • La compagnie Air France, par exemple, donne dès l’entrée de l’avion sur les vols complets, un masque à tous les passagers non équipés. La distanciation sociale est privilégiée (mais pas obligatoire) en fonction du taux de remplissage.
  • Sur les vols ayant un remplissage inférieur à 70 % (CAD environ 1 siège sur 3 libres), un algorithme laissera le siège du milieu libre.
  • Le personnel navigant est bien sur équipé de masques et de gants et le service aux passagers est limité de façon à réduire les contacts. 
  • Emirates quant à eux ont rajouté une visière de protection et des blouses pour le personnel et interdit les bagages en cabine pour les passagers.  
  • Des procédures de désinfection spécifique des cabines d’avion et des équipements avioniques sont  effectués par pulvérisation  régulière d’un produit virucide
  • Dans la plupart des aéroports nationaux et internationaux la prise de températures des passagers est systématique y compris enfin à Paris Charles de Gaulle

Il est  recommandé de votre côté de suivre les mesures d’hygiène élémentaire  et de bon sens :

  • Lavez-vous  régulièrement les mains avec du savon ou des solutions hydro-alcooliques, et respecter les gestes barrières
  • Évitez tout contact rapproché dès l’embarquement et respecter la distanciation physique
  • Portez  un masque pour votre protection dans toute la zone aéroportuaire 
  • Ne voyagez pas si vous avez des symptômes du Covid-19 et si vous avez des doutes sur votre état de santé avant l’embarquement  rendez-vous au service médical de l’aéroport.   

Bien sur, la possibilité de prendre un vol très prochainement se fera en fonction de la réouverture des frontières, mais aussi et surtout du temps qu’il faudra à vous passagers pour avoir à nouveau confiance  et revenir sereinement  dans les avions. 

Aile d'un avion dans le ciel

3 – Le coronavirus peut-il se propager dans le système de climatisation de l’avion ?

Les compagnies aériennes doivent plus que jamais vous convaincre à juste titre que les risques de contamination sanitaires sont quasi inexistantes dans un avion en vol

Pour vous rassurer, sachez qu’en cabine l’air  est renouvelée toutes les 3 minutes par un système équipé de filtres identiques à ceux utilisés dans les blocs opératoires qui extraient les plus petits virus dont le Covid-19

Selon IATA, « les avions, en particulier de dernière génération, ont des filtres si efficaces et modernes, appelés air à haute capacité (HEPA) qu’ils parviennent à capturer et bloquer jusqu’à 99,97 % des microbes présents, évitant ainsi toute recirculation. »

Un pourcentage qui peut grimper à 99,99 % dans les modèles les plus récents, arrêtant ainsi la plupart des virus, poussières et microbes y compris ceux dont la taille ne dépasse pas 0,01 micromètre. Pour info le coronavirus est bien plus gros il est de l’ordre de 0,08 à 0,16 micron.

Ainsi l’air que nous respirons quand nous allumons l’aérateur au dessus de nos sièges provient à 50 % de ce système de filtrage et de 50 % de ce mélange avec l’air extérieur (réchauffé lors  de son  passage par les réacteurs).

L’air est sans cesse renouvelé par un système de valve et de compression. Il est en fait  injecté par le haut de l’avion via les grilles de ventilation et aspirer par le bas du fuselage à raison de 15 à 30 fois par heure. 

Ce système de ventilation et de filtrage  offre donc un très fort taux d’élimination  des virus ce qui n’est pas le cas dans les bus, les trains ou les bateaux de croisières.

La probabilité d’être contaminé par le Covid-19 par le système de ventilation de l’avion est donc extrêmement faible. 

ZenAvion Coaching vous offre une séance gratuite pour vaincre vos peurs, angoisses et croyances… Ce diagnostic ne vous coûte rien… Alors, qu’attendez-vous ? Contactez-nous !

4 – Comment voyager sans angoisse ?

L’anxiété liée à l’épidémie du coronavirus est une réaction humaine tout à fait normale et touche pratiquement toute la population.

Les personnes qui souffrent déjà d’anxiété et de troubles connexes comme la claustrophobie, l’aérophobie ou l’hypocondrie sont plus à même de rencontrer des difficultés psychologiques pendant leur voyage en avion.  

En temps normal, pour bon nombre de passagers, prendre l’avion est déjà une situation stressante. En cette période de crise sanitaire, la vue des personnes équipées de  masques, les annonces de recommandations, peuvent être des sources anxiogènes supplémentaires.

Sachez que le stress s’additionne, c’est-à-dire que votre peur de l’avion peut être décuplée par des sources de stress extérieurs comme la peur de tomber malade, une personne chère infectée par ce virus, l’angoisse de perdre son emploi, les complications économiques… 

Cependant n’oubliez jamais que la peur circule plus vite que le virus. 

On part en voyage ? Zen'Avion Coaching

Les suggestions suivantes peuvent vous aider à mieux gérer votre vol et l’anxiété liée au Covid-19 et vous éviter de céder à la panique :

4.1 – Identifiez votre peur pour mieux l’appréhender

Avoir peur face à une épidémie est légitime car le danger n’est pas imaginaire, il est tout à fait réel. Il faut bien préciser qu’il s’agit bien de peur et non d’angoisse, car nous pouvons nous dire angoissés que quand ce que nous redoutons n’existe que dans notre imagination ou quand, alors que c’est réel, elle en augmente la gravité.

Dès lors, la peur est un sentiment non seulement normal mais utile, puisqu’il est le moteur qui nous permet de passer à l’action pour nous protéger.

Une des clés pour réduire vos peurs, c’est déjà de les nommer pour en prendre conscience.

4.2 – Accepter l’incertitude liée à cette situation 

Le fait de ne pas supporter l’incertitude rend encore plus  vulnérable à l’anxiété. Nous vivons aujourd’hui comme si nous pouvions tout contrôler.

Nous ne supportons plus les imprévus, voulons résister à la maladie, sans parler de la mort…

Il convient donc d’apprendre à faire progressivement face à l’incertitude face à ce virus (Covid-19) en relâchant les comportements de contrôle mais en maintenant une certaine lucidité.

Il est important de relativiser les risques que chacun peut encourir et prendre sérieusement toutes les précautions nécessaires pour lutter contre sa propagation.  

4.3 – Faites des choix cohérents et positifs si vous devez prendre l’avion. 

En cas de stress, il est important plus que jamais de vous écouter et de satisfaire vos propres besoins. Prenez du plaisir à voyager, donnez du sens à votre déplacement et si ce voyage n’arrive pas au moment opportun ne le faite pas.

Les motifs de votre voyage doivent être source de joie et de satisfaction : par exemple : voyager pour enfin revoir vos enfants en Province, partir en vacances pour vous requinquer après des semaines d’hospitalisation, se rendre à l’étranger pour relancer votre commerce…

Concentrez-vous sur votre respiration. Il est important de vous recentrez sur vous-même, sur l’ici et maintenant.

La cohérence cardiaque est une pratique respiratoire vous permettant d’apprivoiser votre fréquence cardiaque pour agir sur votre cerveau et apaiser votre anxiété. 

Faites confiance en vos ressources psychologiques personnelles 

4.4 – Dépassez votre anxiété

Quand votre santé est menacée cela déclenche un sentiment de peur et ravive toutes les autres craintes notamment celle liées à la peur de la mort.

Face à ces rappels de votre propre mortalité, vous pouvez être rongés par l’anxiété liée à la préservation de votre santé.

Vous vous focalisez alors de façon disproportionné  sur tout signe de maladie ou danger lié à votre intégrité physique. La peur de l’avion mêlée à cette peur de la contagion peut à ce stade être décuplé ou alors complètement inhibé.

Mais il faut garder à l’esprit que les humains ont tendance à exagérer le danger associé à des menaces inconnues par rapport à celles qu’ils connaissent déjà, comme la grippe saisonnière ou les accidents d’avion.

La couverture médiatique constante contribue au sentiment de danger, ce qui entraîne une peur accrue et une escalade du danger perçu.

Pour réduire l’anxiété liée à cette actualité, je vous recommande de limiter votre exposition aux informations sur le coronavirus à 30 minutes par jour, maximum.

Et n’oubliez pas que nous sommes plus anxieux lorsque nous sommes confrontés à des situations que nous ne pouvons pas comparer à une situation connue. L’anxiété que cela provoque, c’est là le cercle vicieux, rend les choses encore plus terribles à vivre.

4.5 – Faites-vous aider par un professionnel

Les voyageurs les plus fragilisés par l’anxiété et les troubles connexes peuvent être encore plus perturbés en cette période d’incertitude sanitaire.

Par conséquent, elles peuvent ressentir des symptômes qui interfèrent avec leurs relations sociales, leur capacité de travail, ou leur capacité à prendre soin d’elles et des autres.

Si vous avez des difficultés, recherchez une aide professionnelle auprès de votre médecin ou d’un professionnel de la santé mentale.

Attention, certains médicaments  peuvent aider à traiter efficacement les problèmes d’anxiété, mais surtout en cette période ne pratiquez jamais d’automédication

Une thérapie brève (coaching, TCC) peut permettre de repérer les dysfonctionnement et vous offrir  des outils personnalisés pour gérer au mieux votre stress.

Enfin, l’accompagnement personnalisé par un thérapeute ou un coach peut vous offrir du soutien et une écoute dans un cadre neutre et bienveillant.

5 – Avion post Covid-19 : en conclusion…

Une chose est sûre : les voyages en avion vont être impactés par l’épidémie pendant un certain moment…

Mais nous allons retrouver très rapidement notre liberté de voyager par les airs.

Résilience, responsabilité, lâcher prise et acceptation seront les nouvelles pages de votre passeport post Covid-19 pour un voyage vers un avenir plus serein, plus responsable.  

Peur avion et Covid-19
Avion et Covid-19
Prendre l'avion avec le Covid-19

Pin It on Pinterest

Share This

 

Faites-vous coacher en groupe !

 

Fini votre peur en avion grâce à nos séances de groupe.

Il y a certainement un rendez-vous près de chez vous, renseignez-vous !

 

Découvrez nos stages contre la peur en avion